4 astuces pour interagir avec votre audience lors d’une présentation

Les présentations sont souvent synonymes d’ennui, avec des orateurs qui se perdent dans des diaporamas surchargées à n’en plus finir. D’une oreille vaguement attentive, l’auditoire lutte courageusement contre l’assoupissement. Surtout après l’heure du déjeuner.

Si tout le monde s’accorde à reconnaître que ce genre de présentation est déprimant, nous comprenons moins pourquoi nous continuons à reproduire les mêmes schémas inefficaces. Nous vous avions déjà donné un coup de main pour dépoussiérer vos PowerPoint. Nous allons maintenant vous proposer quelques idées pour interagir avec votre audience (et éviter de les endormir).

Un jeu de questions-réponses

Rien de tel pour briser la glace en début de réunion. Commencer par des questions-réponses permet non seulement de faire sortir les timides de leur coquille, mais aussi de vérifier le niveau de connaissance de votre auditoire autour du sujet. Bien pratique pour adapter la suite de votre présentation et répondre aux besoins de chacun.

Sur PowerPoint, un subtil mélange de SmartArt et d’animations entre les puces vous permettra de faire apparaître les réponses de façon progressive. Autrement dit, faites réagir le public sur une question, puis faites apparaître la réponse en temps voulu et ainsi de suite.

Laissez les gens s’exprimer et amusez-vous de leurs contradictions : une excellente excuse pour leur demander d’approfondir leur réflexion et argumenter entre eux. En revanche, ne condamnez pas les mauvaises réponses au risque de stigmatiser des personnes. Elles ne seront pas prêtes de s’exprimer à nouveau.

Lire aussi :  Des outils modernes pour des présentations efficaces

Des quiz interactifs grâce aux smartphones

Et si on organisait une petite compétition ? Rien de tel qu’un jeu pour amener les présentations vers un niveau plus ludique, certes passager, mais très amusant. Pour en avoir été témoins à plusieurs reprises, les quiz sont terriblement efficaces. La technologie en plus.

Il existe des outils en ligne pour organiser ce genre de jeu, parfaitement intégrables dans vos PowerPoint. Poll Everywhere et Mentimeter ne sont que deux exemples parmi d’autres. Le concept est plus simple qu’il en a l’air, ne vous inquiétez pas trop de l’aspect technique. De plus, les versions gratuites apportent déjà de nombreuses options tout à fait suffisantes pour un usage ponctuel.

Il suffit de créer votre quiz en ligne, puis de l’importer dans votre diaporama PowerPoint grâce à un petit module. Le jour de la présentation, votre ordinateur doit être relié à internet. Les participants se connectent à une adresse web depuis leur smartphone pour répondre aux questions. Les résultats s’affichent ensuite en temps réel dans le diaporama PowerPoint. Impressionnant. N’oubliez pas de réfléchir à un prix pour le vainqueur du quiz.

Des exercices pratiques

On reproche beaucoup aux présentations d’être abstraites et théoriques. Sortez tant que possible des approches magistrales. Si le sujet s’y prête, organisez des exercices pratiques. Vous verrez que l’audience va rapidement se prendre au jeu, ravie de pouvoir se confronter à du concret. En plus c’est eux qui bossent, vous pourrez en profiter pour boire un café bien mérité.

Lire aussi :  RescueTime, un outil magique pour découvrir comment vous utilisez votre temps

Énoncez un problème que les personnes doivent résoudre. Sur la base d’une vidéo par exemple, demandez-leur de trouver toutes les solutions aux questions que vous avez soulevé. Qu’ont-ils identifié ? Comment auraient-ils fait ? Quelles démarches mettraient-ils en place ? Votre créativité est clé pour trouver des exercices ludiques. Post-it, métaplan, poster, travail en sous-groupes, restitution par un rapporteur… A vous de jouer !

Ne sous-estimez pas le tour de table

Au début de la présentation, son objectif premier est de briser la glace. Pourtant, combien d’orateurs ignorent le traditionnel tour de table ? Non seulement les participants vont se demander toute la réunion qui est leur voisin, mais vous passerez à côté de leurs besoins. Un bon orateur connait son auditoire pour être au plus proche de ses attentes et s’adapter en conséquence.

Car vous l’avez deviné, le manque d’interaction dépend surtout du style d’animation. Une bonne dose d’écoute et d’ouverture est indispensable. Trop de personnes se focalisent sur leur support, mais les diaporamas surchargées sont des parachutes rassurants dont il faut absolument sortir. Faire interagir son audience, c’est aussi prendre le risque de ne pas tout contrôler.

Ecrit par un ergonome incognito

Un ergonome voulait apporter un peu de réconfort dans ce monde de brutes. Il a donc choisi de partager des idées pour mieux vivre son travail. Quel naïf.