Choisir son clavier d’ordinateur

Parmi les accessoires indispensables pour travailler sur ordinateur, le clavier arrive en tête avec la souris. Le clavier est d’autant plus crucial si la frappe est dominante dans votre métier. Or il existe des tonnes de modèles sur le marché. Voici un petit cahier des charges pour vous aider à faire votre choix.

L’épaisseur

Si vous vous êtes toujours demandé si l’épaisseur était plus important que la taille, la réponse est oui. Un clavier doit être le plus fin possible. L’avant-bras et la main doivent être dans la continuité, le plus droit possible. Un clavier trop épais peut solliciter les poignets. C’est le moment de retirer les pattes arrières de votre clavier.

La taille

La taille compte aussi. Laissez de côté les impressionnants, et surtout encombrants, claviers de 3 mètres de long. Un clavier de taille modérée permet de placer la souris proche de vous, sans qu’elle soit excentrée par un imposant clavier. Attention toutefois aux mini-claviers qui font souvent des concessions sur la taille des touches : ça a pour conséquences un confort de frappe nettement réduit et un rapprochement des deux mains.

Le confort des touches

La pression des touches doit être souple. Taper sur un clavier ne doit pas représenter d’efforts excessifs. La taille des touches a également son importance pour ne pas multiplier les erreurs de frappes. Des touches trop petites sont donc à éviter, sauf si vous avez des mains d’enfants de 10 ans.

Lire aussi :  5 points à vérifier avant d'envoyer un mail assassin

Le bruit

Le genre de truc qui a son importance dans un bureau partagé : le clavier devrait rester relativement silencieux. Ça vous évitera également des maux de tête.

Filaire ou non

Alors ça, c’est la grande question. Il y a du pour et du contre des deux côtés. En terme de confort, c’est évident qu’un clavier sans fil permet davantage de flexibilité. Pour le reste, n’oubliez pas la gestion des piles, du temps de latence et des interférences potentielles avec vos autres accessoires sans fil.

Même si un modèle reçoit de bonnes critiques sur internet, il reste fortement conseillé de se faire une idée en vrai. Trainez dans les rayons informatiques, les modèles sont souvent exposés hors du carton. Lavez-vous ensuite les mains, toutes ces touches à l’air libre ont dû toucher des vilains doigts.

Photo par Jennifer Carter

Ecrit par un ergonome incognito

Un ergonome voulait apporter un peu de réconfort dans ce monde de brutes. Il a donc choisi de partager des idées pour mieux vivre son travail. Quel naïf.