[Chronique] Tout se joue avant le petit-déj de Jeff Sanders

Tout le monde a déjà vécu cette scène. Le bruit du réveil interrompt vos songes et la douce harmonie de la couette. Vous méritez bien 10 minutes de plus. Une tendresse et une bienveillance envers soi-même qu’il est possible de renouveler plusieurs fois. Après avoir négocié avec le temps au maximum, le délai devient carrément serré : se laver, manger, s’habiller, boire son café, partir au boulot à la bourre et vérifier l’heure chaque seconde pour vérifier qu’on n’est pas (trop) en retard. Quel moyen stressant de débuter sa journée !

Se lever plus tôt est une insulte pour la plupart d’entre nous. Et pourtant. Non seulement le début de la journée peut être calme, mais cette période est également propice à de nombreuses tâches. Jeff Sanders a écrit un petit bouquin pour vous convaincre de vous lever aux aurores. Récemment traduit en France chez Marabout, “Tout se joue avant le petit-déj” jouit d’une belle réputation aux États-Unis.

S’approprier le concept

L’auteur débute son ouvrage par quelques mises au point importantes qu’il ne faudra pas perdre de vue durant la lecture. Se lever très tôt n’est pas une pratique accessible à tout le monde, le concept doit pouvoir s’imbriquer avec ses exigences personnelles et ses loisirs. Pas besoin de se lever à 5 heures chaque matin, week-end compris, si se lever à 7 heures est suffisant pour recueillir les bénéfices attendus. Refuser systématiquement les sorties nocturnes pour ne pas être fatigué le lendemain n’a pas de sens. La rigueur reste nécessaire pour que cette pratique devienne une habitude, mais il ne faut pas hésiter à prendre quelques souplesses dans son application.

Se lever tôt pour en apprécier les bénéfices

Lire aussi :  Infographie: coût de l'amélioration des conditions de travail

Le postulat est simple et plein de bon sens. La plupart d’entre nous se lève le plus tard possible pour se retrouver ensuite dans l’urgence, représentation probable du reste de la journée. Se lever tôt permet de mieux gérer son temps et y intégrer tout un tas de choses qui nous sont chères. Manger un vrai petit-déjeuner, faire du sport, de la méditation, lire, écrire, travailler sur un projet personnel… C’est du temps qui VOUS appartient. C’est consacrer du temps aux projets et aux passions qui vous tiennent à cœur.

Si on se lève plus tôt, cela veut dire qu’on se couche également plus tôt ? Pourquoi ne pas utiliser le soir pour faire ce qui nous plait ? Pas faux, mais il existe a un argument béton : avec toutes les distractions du quotidien, la journée de travail et les exigences familiales potentielles, il est plus difficile de trouver du temps pour soi le soir. Le matin, tout le monde dort. Sauf vous. Vous êtes tranquille pour un petit moment.

La méthodologie par étapes

Se lever tôt doit avoir un sens. Derrière ce concept se cachent de grandes ambitions. Genre changer le monde, mettre fin à la guerre ou comprendre l’utilisation de l’article 49.3 dans une démocratie. Heureusement, vous pouvez avoir des objectifs plus réalistes. C’est là que l’auteur se charge de monter un plan par étapes, en forme de pyramide qui ferait pâlir un pharaon.

Jeff Sanders vous propose de construire une sorte de plan d’action, en partant de vos grandes aspirations pour les découper en petits objectifs accessibles. Chaque victoire se construit pas à pas. Dans cette partie, se lever tôt est contextualisé pour répondre à nos besoins individuels, afin de bien motiver le lecteur dans le sens qu’il veut (re)donner à sa vie. Une ambition noble qui se perd parfois dans des astuces de productivité qui nous ont semblé un peu en décalage avec le sujet initial : traiter ses mails, organiser sa vie sur Evernote… Si ce n’est pas forcément ce qu’on attendait du thème abordé, ces astuces restent pertinentes et peuvent en inspirer nombre d’entre vous.

Lire aussi :  A quoi ressemblera le travail du futur ?

Questionner la productivité pour répondre à vos besoins

Derrière la productivité affichée, il faut surtout y voir des tâches qui font sens pour chacun de nous. Se lever tôt doit répondre à des exigences intimes qui répondent à notre épanouissement personnel. Une productivité démunie de sens resterait vaine et épuisante.

Nous ne pouvons pas nous empêcher de prendre un peu de distance lors de certains passages. L’auteur prend l’exemple du personnage de Ned Flanders, célèbre voisin de la famille Simpson : sa rigueur et sa rigidité en feraient un des personnages les plus appréciés de la série. Mouais… Vous pouvez croire que ce personnage ennuyeux n’a jamais été notre modèle de personnalité. Il serait toutefois dommage de s’arrêter sur ces détails subjectifs, tant la motivation originelle d’un épanouissement personnel est noble. A vous d’appréhender les différentes astuces et de conserver celles qui répondent à votre vision.

Ce petit bouquin est se lit facilement et présente des outils concrets. Il y a de réelles idées à exploiter pour s’inspirer au quotidien. L’auteur a surtout le mérite de nous rappeler nos grandes ambitions laissées dans un coin de notre tête. On les regarde d’un œil tendre en se disant qu’on se lèvera 1 heure plus tôt demain matin. Ou après-demain…

Ecrit par un ergonome incognito

Un ergonome voulait apporter un peu de réconfort dans ce monde de brutes. Il a donc choisi de partager des idées pour mieux vivre son travail. Quel naïf.