Comment aménager son poste de travail

Savoir aménager son poste de travail devrait être connu de tous. Pourtant, de nombreuses personnes ne se sentent pas complètement à l’aise sur leur bureau, sans trop savoir ce qui cloche. Rassurez-vous, les règles sont extrêmement simples. Bien qu’il en existe des tonnes de principes, les basiques restent accessibles. Nous avons rencontré de très nombreux salariés, et croyez-nous, les erreurs sont souvent les mêmes. Après la lecture de cet article, vous pourrez enfin aménager votre poste de travail dans de bonnes conditions.

Des règles simples

Il faut toujours commencer par le réglage du siège, puis l’écran et les accessoires. Vous devriez vous en sortir facilement en suivant les étapes suivantes :

  1. Réglage de l’assise : pieds à plat, les cuisses sont horizontales avec le sol. Il doit y avoir un petit espace entre le bord de l’assise et l’arrière du genoux pour le confort et la circulation sanguine.
  2. Réglage du dossier : l’arrondi du dossier (le soutien lombaire) doit se situer dans le creux du dos. Vérifiez que le dossier est bien réglable. L’inclinaison et la résistance du dossier dépendent souvent de votre confort.
  3. Les accoudoirs : pour la hauteur, les accoudoirs sont généralement au niveau du plan de travail. Si les accoudoirs vous gênent, vous pouvez poser vos coudes directement sur le bureau. Le plus important est d’avoir un appui continu au niveau des coudes.
  4. L’écran : en face de soi et à un bras de distance. Il faut avoir le haut de l’écran au niveau des yeux, voire en dessous (faites-vous aider si besoin). Ajustez la luminosité en fonction de votre environnement.
  5. Les accessoires : souris et clavier sont faces à vous, placés l’un à côté de l’autre (surtout pas excentré ou éloigné). Retirez les pattes arrières du clavier, il doit être le plus plat possible. La taille de la souris doit correspondre à votre main, fuyez les mini-souris pour une utilisation prolongée.
Lire aussi :  Pourquoi vous devriez choisir des bureaux de forme rectangulaire ?

schema-amenager-poste-travail-bureau

Du matériel au cas par cas

Un appui-tête est facultatif lorsque les salariés n’ont pas de pathologie particulière. Un repose-pieds est conseillé pour les personnes de petite taille ou qui ont des problèmes de circulation sanguine. Le repose-poignet pour souris est apprécié par la moitié des personnes environ, vous en faites peut-être partie. Le téléphone et autres accessoires fréquemment utilisés doivent être disposés à portée de main. D’ailleurs, avez-vous déjà envisagé le casque téléphonique ? Une lampe d’appoint ne fait pas de mal pour compléter la luminosité selon vos envies.

Des points de vigilance

Certaines erreurs sont fréquentes. Apportez une attention toute particulière concernant les points suivants :

  • L’écran trop haut : peut provoquer des douleurs à la nuque puisqu’on doit légèrement lever la tête pour lire certaines zones de l’écran. Il vaut mieux avoir l’écran plus bas que légèrement trop haut. C’est le moment de supprimer les supports cartons, tours d’ordinateur, ramettes de papier et autres réhausseurs bricolés qui n’ont rien à faire avec les écran fixes. On sait, ça surprend dans un premier temps.
  • Les coudes dans le vide : le poids des bras en suspension se répercute sur les trapèzes et les épaules. Il faut toujours veiller à avoir les coudes posés sur les accoudoirs ou le bureau.
  • Ne pas régler son siège : avez-vous déjà lu le mode d’emploi de votre siège ? Connaitre les options et réglages disponibles est une première étape avant d’adapter votre siège selon votre morphologie.
  • L’écran, le clavier ou la souris sont sur le côté : si vous placez les appareils de biais, votre posture le sera aussi. Clavier, souris et écran sont dans l’axe de vos épaules, bien en face de vous.
  • L’utilisation prolongée d’un ordinateur portable : les ordinateurs portables ont été créés pour les déplacements, pas pour des utilisations prolongées. Au bureau, travailler avec un ordinateur portable s’accompagne d’un réhausseur pour avoir l’écran à hauteur des yeux (voire d’un écran fixe), et des incontournables souris et clavier annexes.
Lire aussi :  Comment choisir un filtre de confidentialité pour préserver votre écran des curieux


position rehausseur ordinateur portable

Travailler sur un ordinateur portable s’accompagne d’aménagements, relisez notre article si besoin

Des solutions innovantes

Les souris verticales s’installent en force sur les plans de travail pour respecter la morphologie naturelle de la main. Un clavier compact permet de gagner en largeur et de rapprocher la souris (un clavier long peut éloigner la souris sur le côté). Les bras articulés sont plus pratiques que les pieds d’origine pour (dé)placer facilement l’écran selon sa vision, sa taille ou ses interlocuteurs potentiels. Les bureaux réglables en hauteur gagnent en popularité pour alterner les postures. Les supports documents permettent de placer vos documents papiers entre le clavier et l’écran, facilitant à la fois leur saisie et leur lecture.

bonne-position-clavier-compact-souris

Un clavier compact permet de rapprocher la souris du clavier

Différentes configurations à tester

Après la théorie, la pratique est souvent plus difficile à intégrer au quotidien. Sachez que l’organisme doit s’adapter à tout changement : il est tout à fait possible qu’un bon réglage soit déstabilisant dans un premier temps. Si la gêne perdure après une ou deux semaines de tests, n’hésitez pas à tâtonner jusqu’à trouver le réglage qui répondra parfaitement à votre morphologie. Toute démarche d’aménagement s’accompagne d’essais avant adoption définitive.

La règle la plus importante est la suivante

Aucune posture n’est bonne lorsqu’elle est prolongée, même avec du matériel onéreux : il faut bouger. Sans forcément être des pauses, il faut faire au moins 5 minutes de mouvements par heure travaillée. Faire des photocopies, voir un collègue en personne, boire un verre d’eau… Enfin, le matériel ne fait pas tout, le contenu de votre activité et son contexte sont des éléments qu’il faut prendre en compte pour améliorer en profondeur vos conditions de travail.

Ecrit par un ergonome incognito

Un ergonome voulait apporter un peu de réconfort dans ce monde de brutes. Il a donc choisi de partager des idées pour mieux vivre son travail. Quel naïf.