Comment éviter les reflets sur son écran d’ordinateur

Les reflets tiennent une place importante dans le quotidien des salariés, sans doute parce qu’ils sont particulièrement visibles. Avoir un écran brillant reste agaçant. Cela nécessite un effort de concentration supplémentaire pour déchiffrer le contenu, voire quelques contorsions pour trouver un angle de vision sans reflet. Mine de rien, une fatigue visuelle et des maux de tête peuvent vous attendre à la fin de la journée.

Pour un ergonome, c’est un sujet assez frustrant. Les pistes sont limitées et ne satisfont pas toujours les usagers. Malgré tout, voici quelques idées pour limiter ces vilains effets lumineux sur l’écran. Bonne chance.

L’orientation de votre bureau

Les reflets liés à l’éclairage artificiel peuvent exister, mais les problèmes liés à la luminosité naturelle sont beaucoup plus fréquents. Pour la lumière artificielle, la répartition homogène des plafonniers et la présence de grilles de défilement devraient suffire. Mais c’est surtout l’emplacement du bureau qui va influencer son exposition aux reflets.

La pratique la plus conseillée est la suivante : placer son bureau perpendiculairement aux fenêtres. Les rayons du soleil arriveront sur le côté du moniteur. Ne tournez pas le dos à la fenêtre, le soleil tapera directement sur l’écran. Ne vous placez pas non plus face à la fenêtre, vous risquez d’être éblouis les jours de beau temps.

Lire aussi :  Comment choisir un siège de bureau ergonomique

Mais ce n’est pas si simple. La technique du bureau perpendiculaire aux fenêtres trouve ses limites. Le soleil tourne au cours de la journée, et il peut tout à fait se placer dans un angle désagréable à certaines heures. Surtout pour les open-spaces qui sont en angle, avec des baies vitrées partout. Encore plus vicieux, les bâtiments alentours peuvent refléter les rayons du soleil sur votre poste de travail. Les salariés de la Défense se reconnaîtront.

Tant que le soleil se lèvera à l’est pour se coucher à l’ouest, certains aménagements resteront infructueux. Il faut alors compter sur des techniques de régulation matérielles.

Réguler la lumière extérieure

N’en déplaise à ceux qui attendent une solution miracle, on n’a rien trouvé de plus radical que les stores mobiles. Baissez les stores quand le soleil se montre un peu trop insistant. Et oui, le bureau sera dans la pénombre. Il y a de quoi décevoir de nombreux salariés : pourquoi utiliser la luminosité artificielle alors qu’il fait un temps magnifique dehors ?

Il existe du vitrage solaire qui réfléchit une partie de la luminosité extérieure. L’équilibre reste délicat, trouvant son intérêt en été, mais risquant d’assombrir les locaux en périodes hivernales. A noter que les films solaires adhésifs reprennent exactement le même principe.

Lire aussi :  Comment aménager son poste de travail

Enfin, on voit beaucoup de brises soleil sur les nouveaux immeubles tertiaires (les sortes de lamelles situées en haut des fenêtres). Mais notre ami le soleil reste actif : à certaines heures, il parviendra quand même à s’infiltrer dans les parties du bâtiment dont l’orientation est défavorable.

Concernant l’écran lui-même, préférez ceux dont les dalles sont mats. Les dalles brillantes sont jolies, mais particulièrement sensibles aux reflets.

Vous l’aurez compris, limiter les reflets sur les écrans est un sujet assez complexe. La somme de différentes pistes permet d’atteindre le meilleur compromis. A vous de les expérimenter avec l’aide de vos services généraux. Vous savez ce qui vous attend.

Ecrit par un ergonome incognito

Un ergonome voulait apporter un peu de réconfort dans ce monde de brutes. Il a donc choisi de partager des idées pour mieux vivre son travail. Quel naïf.