Evoluez dans votre carrière grâce au CPF

Le DIF est mort. Et c’est bien fait pour sa gueule : ce dispositif était peu efficace, faute d’information aux salariés et d’un manque de volonté de nombreux employeurs. Le nouveau Compte Personnel de Formation (CPF pour les intimes) est entré en vigueur le 5 janvier 2015. Ça vous concerne directement, surtout si vous souhaitez évoluer au sein de votre structure ou changer de métier. Et vu que les médias n’en parlent déjà plus (c’est mal barré), on s’est dit qu’on va vous faire un petit rappel.

Un compte qui vous suit toute votre carrière

C’est la grosse différence par rapport au DIF. Le Compte Personnel de Formation n’est pas lié à un contrat de travail mais à un salarié. Autrement dit, les heures de formation acquises vous suivent lorsque vous changez d’employeur, même si vous êtes au chômage.

24 heures de formation par an, jusqu’à 150 heures

Pour un salarié à temps plein, vous cumulez 24h/an pendant 5 ans, puis 12h/an jusqu’à atteindre la limite de 150 heures. L’abondement pour les salariés à temps partiel est calculé au prorata du temps de travail, jusqu’à 130 heures. Des accords de branche ou d’entreprise peuvent aussi prévoir des calculs plus favorables.

Votre solde du Compte Personnel de Formation est consultable sur le site internet www.moncompteformation.gouv.fr. En attendant, vous avez encore jusqu’en 2020 pour liquider votre DIF (bon courage).

Lire aussi :  La mode du "Comment travailler avec des cons"

Pour des formations qualifiantes

C’est peut être le point noir du dispositif : seules certaines formations sont éligibles selon votre situation professionnelle. Elles doivent mener vers une qualification (diplôme, certificat, habilitation…). C’est finalement assez restrictif et ça explique pourquoi le CPF est davantage adapté à ceux qui souhaitent évoluer dans leur carrière. Au revoir les formations “développement personnel” et “management”. Votre liste personnalisée est disponible sur www.moncompteformation.gouv.fr

Pas besoin de l’accord de votre employeur

Fini la demande laborieuse auprès de votre employeur : vous n’êtes pas obligé de demander son accord pour utiliser votre CPF en dehors de votre temps de travail (par ailleurs une excellente excuse pour éviter votre conjoint si votre couple bat de l’aile). Cependant, l’employeur doit toujours donner son accord pour les formations durant le temps de travail.

3 minutes pour comprendre le Compte Personnel de Formation

Pour résumer l’ensemble, le GIP-FCIP Bourgogne a produit une excellente vidéo pour comprendre rapidement le fonctionnement du CPF.

EDIT du 02/02/2015 : Votre serviteur s’est nonchalamment prêté au jeu de l’inscription en ligne. En 5 minutes les promesses tombent: des formations qui oublient les salariés déjà qualifiés et des heures nécessaires qui explosent le plafond possible. On fait le pari que ça se termine comme le DIF?

Lire aussi :  Les (vrais) effets du café

Photo par Ian Cook

Ecrit par un ergonome incognito

Un ergonome voulait apporter un peu de réconfort dans ce monde de brutes. Il a donc choisi de partager des idées pour mieux vivre son travail. Quel naïf.