Interview: bien vivre ensemble au travail

Nous sommes ravis d’inaugurer une nouvelle forme d’article : nous interviewons l’association Entreprise et Convivialité pour partager son expérience du bien vivre ensemble au travail. Découvrez leur approche innovante et inspirante.

Votre association promeut l’idée que la convivialité est un facteur de bien-être individuel et d’efficacité collectif. Comment est née l’idée ?

L’association  a été co-fondée  dès  2007 par 13 membres convaincus de la nécessité de redécouvrir et développer la convivialité en entreprise.

Parmi  ces précurseurs du bien vivre en entreprise, acteurs actifs au sein de notre association je pense notamment à CBRE, Le groupe La Poste, SODEXO, Inergie.

Nous avons été rejoints par de nouveaux partenaires tels que Malakoff Médéric et ensemble nous portons le message de la qualité de vie au travail, du bien être des collaborateurs pour plus d’efficacité.

 

La convivialité en entreprise, concrètement c’est quoi ? Sous quelle forme apparaît-elle ?

Pour nous, la convivialité c’est avant tout un état d’esprit et une démarche qui favorisent le bien-vivre ensemble au travail, c’est-à-dire le bien-être individuel et l’efficacité collective.

Ses enjeux sont multiples : d’une part pour le collaborateur, qui bénéficiera d’un climat de travail plus agréable, se sentira plus reconnu, sera moins sensible au stress, osera être lui-même et créera des liens autour de lui. Du côté de l’entreprise, cela se ressentira au niveau de la performance sociale et économique, de l’esprit d’équipe ou encore de l’attractivité, interne comme externe.

La convivialité, au quotidien, ce sont des attentions, du temps partagé, qui permettent aux collaborateurs de s’épanouir, de mieux se connaitre et mieux travailler ensemble. Développer de bonnes relations est « gagnant-gagnant » tant pour le salarié que pour l’entreprise, mais les occasions d’échanges ne sont pas toujours faciles ou prioritaires…

Votre association existe depuis plusieurs années, quel regard portez-vous sur l’évolution des conditions de travail ? La prise de conscience se concrétise-t-elle sur le terrain ?

A l’heure de l’émergence de nouveaux rapports au travail, nous sentons une certaine évolution positive, les entreprises se préoccupent plus du bien-être de leur collaborateurs, réfléchissent à des actions concrètes, les médias s’emparent du sujet, parlent qualité de vie au travail – et même parfois « bonheur au travail ».

Nous avons récemment proposé une conférence sur la reconnaissance au travail, réalisé des micros-trottoirs sur la question et avons pu constater à quel point l’attente des salariés est importante. Certains malheureux événements ont aidé à la prise de conscience de ce sujet, des lois ont été proposées. Il y a encore beaucoup d’idées reçues, de chemin à parcourir, mais cela progresse doucement.

Lire aussi :  La pause café avec Melissa Unger, fondatrice et directrice artistique de Seymour Projects

Matinées d’information, conventions, formation, livre… Votre champ d’intervention est large. Avez-vous des exemples de bonnes pratiques?

Entreprise & Convivialité propose différents formats d’activités, mais tous se développent autour d’une même idée : permettre aux entreprises de se rencontrer, d’échanger bonnes pratiques mais aussi difficultés, phosphorer pour aller ensemble vers une entreprise où il fait bon travailler.

Une des missions d’Entreprise & Convivialité tient justement à identifier et recueillir des témoignages d’entreprises actives en matière de qualité de vie au travail, je pourrai vous donner un bon nombre d’exemples d’actions mises en place en interne, autour de l’art, la culture, le sport, la gastronomie …

Chaque année, lors de la convention de juin, nous décernons les trophées Entreprise & Convivialité. C’est très enrichissant et formateur. Cette année la remise de prix aura lieu le 17 juin au Groupe La Poste. Nous sommes impatients de découvrir les nouvelles initiatives et voir qui succèdera à PepsiCo France, la DSI de la Société Générale, Digitaleo et La Ruche Qui Dit Oui, nos lauréats 2014 !

Comment réagissent les salariés ? Quels retours sur le long terme ?

Les retours partagés par les membres de notre réseau qui ont expérimenté la convivialité au travail sont très positifs et encourageants, d’autant plus quand les salariés sont impliqués dans l’organisation de ces actions.

Un salarié heureux est un salarié engagé et performant. Le rôle du manager dit de proximité est clef : bienveillant, coach et entraineur, il doit donner envie, créer de l’enthousiasme et avoir cette générosité de travailler avec et pour les salariés de l’entreprise. Le bien-être des salariés  est un des facteurs de croissance les plus importants !

Je suis un salarié : comment agir à mon niveau ? Faut-il être forcément une entreprise adhérente pour bénéficier de vos conseils, ou sinon que conseillez-vous ?

Vous avez des idées pour favoriser la convivialité dans votre entreprise ? Parlez-en autour de vous et voyez avec votre entourage comment les mettre en pratique ! Partager une passion peut être un excellent moyen pour réunir des personnes.

Plusieurs témoignages à ce sujet me reviennent en tête : je pense notamment à Paris Habitat, où un salarié, passionné de vélos, a proposé à sa direction d’installer un atelier, dont il s’occupe maintenant et où il partage ses bonnes pratiques, répare les vélos de ses collègues, propose des sorties… Chez PepsiCO France, les collaborateurs proposent et animent des ateliers et chez AXA, on met en lumière les talents des collaborateurs en organisant des expositions, concerts qui leur sont consacrés…

Lire aussi :  La pause café avec Jérémy de la chaine Youtube Let's Work

Vous pouvez aussi profiter d’événements ponctuels, sportifs, caritatifs, ou de la fête des voisins au travail, qui ne demandentpas beaucoup d’organisation ou moyen, mais permettent de créer une émulation collective en entreprise.

Pour répondre à votre 2e question, il n’est pas nécessaire d’être adhérent à l’association pour bénéficier de toutes ces bonnes idées, vous pouvez retrouver un certain nombre de témoignages, d’expertises, sur notre site internet (des fiches-actions, podcasts, vidéos, réalisées par nos partenaires) et toute personne intéressée est la bienvenue sur nos réseaux sociaux pour échanger.

Une fois par an, l’entreprise remet le prix de la convivialité à une entreprise. Quel lauréat vous a le plus marqué ? On imagine que de nombreuses démarches originales ont été mises en place.

Les entreprises fourmillent d’idées pour favoriser le bien-être au travail, la preuve en est de tous ces témoignages, innovants, participatifs, que nous recevons !

J’ai particulièrement apprécié l’initiative de Bouygues Construction, qui avait organisé une « semaine presque parfaite » pour promouvoir les bons comportements au travail. Chaque jour, en allumant son ordinateur, le salarié découvert le thème du jour grâce à un pop-up, une chanson phare. Des ateliers étaient ensuite proposés sur le sujet tout au long de la journée.

Je repense aussi à Airbnb, une start-up, qui a aménagé des bureaux à la façon d’un appartement, chacun a participé à la décoration, certains apportant des objets personnels, d’autres des objets chinés en brocante.

Enfin, l’an dernier, l’équipe a décerné un coup de cœur à La Ruche Qui Dit Oui, pour son opération « Tous à poêle au bureau ». L’idée qui se cache sous ce drôle de nom ? Aménager une cuisine dans l’entreprise et s’y retrouver tous les midis pour mitonner de bons petits plats et manger ensemble !

Prix2015-une

Puisque nous parlons des Prix de la convivialité, je profite de cet article pour rappeler que les candidatures pour l’édition 2015 sont encore ouvertes jusqu’au 26 mai. Elles sont gratuites et ouvertes à toutes les entreprises, les dossiers sont en téléchargement sur notre site internet. Si vous avez aussi de bonnes idées à partager, participez aux Prix de la Convivialité et contactez-nous, nous serons ravis de vous aider à monter votre dossier !

N’hésitez pas à consulter le site internet de l’association pour en savoir plus. Merci beaucoup à Aurélie Viet pour la qualité de cette interview et son professionnalisme.

Photo par Neal Fowler

Ecrit par un ergonome incognito

Un ergonome voulait apporter un peu de réconfort dans ce monde de brutes. Il a donc choisi de partager des idées pour mieux vivre son travail. Quel naïf.