More

    Les repose-pieds sont-ils vraiment utiles ?

    Les repose-pieds soulèvent de nombreuses questions dans les entreprises. C’est un accessoire bien identifié des salariés, au point qu’on les demande sans vraiment en connaitre les bénéfices réels. Quant aux employeurs, ils fournissent des modèles qui ne sont pas toujours adaptés.

    Il faut reconnaître que la question du repose-pieds est un peu floue dans l’imaginaire collectif. C’est un accessoire visible, et en ce sens, il matérialise une certaine idée du confort sur le poste de travail. Mais hormis les cas que nous allons vous présenter, sa présence est facultative pour la plupart des gens.

    Après avoir abordé la fameuse question des repose-poignets, arrêtons-nous un instant sur un autre matériel populaire et pas franchement central : le repose-pieds.

    Du confort pour la plupart des gens

    Pour comprendre l’utilité discutable du repose-pieds, il faut reprendre les bonnes pratiques d’aménagement d’un poste de travail. Bien assis dans le fond de votre siège, les pieds à plat sur le sol, l’assise est à la bonne hauteur lorsque vos cuisses sont parallèles au sol (ou lorsque l’angle cuisse-mollet est perpendiculaire). Pour la plupart des gens, la hauteur de l’assise sera suffisante pour atteindre le plan de travail et bien poser ses coudes.

    Pour une personne dont la morphologie reste dans la moyenne et sans problème de santé, un repose-pieds n’apporte que du confort. Cet accessoire permet de varier l’amplitude des jambes pour détendre vos gambettes et favoriser la circulation sanguine. Donc s’il vous arrive d’avoir des fourmis, pourquoi pas.

    Des fournisseurs semblent mettre en avant qu’un repose-pieds limite les douleurs au dos et aux épaules. Comme on avait du mal à comprendre comment un repose-pieds pouvait avoir un impact bénéfique sur les épaules, on a tenté de suivre le raisonnement, pas forcément intuitif à première vue. Force est de constater que ce n’est pas faux, dans la mesure où un repose-pieds permet de favoriser une bonne posture sur le poste de travail pour les personnes de plus petite taille qui ont du mal à toucher le sol avec leurs pieds. Mais nous parlons déjà des cas particuliers.

    Nécessaire dans certains cas

    Facultative pour une personne en bonne santé et de morphologie moyenne, le repose-pieds prend toute sa dimension dans les cas particuliers. Pour les plus petits d’entre nous, il est difficile de respecter la règle de la hauteur de l’assise en gardant les pieds au sol : en observant ce postulat, l’assise serait basse avec un bureau trop haut. Dans ce cas, il est possible de remonter l’assise pour accéder confortablement au plan de travail. Comme les pieds ne touchent plus le sol, le repose-pieds vient compléter cette différence.

    De même, un repose-pieds permet de varier l’amplitude des jambes et de stimuler la circulation sanguine. C’est donc un accessoire qui peut se révéler utile pour les personnes qui ont des problèmes de circulation aux jambes.

    Comment choisir un repose-pieds

    Le problème fréquent des repose-pieds est leur légèreté : l’appui continu des jambes pousse les modèles les plus légers loin sous le bureau, ce qui a tendance à frustrer leur utilisateur (certains abandonnent même leur utilisation pour cette raison). Un bon repose-pieds doit être relativement lourd, par exemple en métal, avec des pattes antidérapantes pour éviter les glissements.

    Il faut aussi savoir qu’il existe des modèles réglables en hauteur, ce qui conviendra surtout aux personnes petites. En effet, les repose-pieds qui ne se règlent qu’en inclinaison peuvent rester trop bas s’il faut ajuster la hauteur du siège. Encore une fois, il faut constamment avoir les pieds en appui à plat sur un support, et non dans le vide.

    Le Confort 90 Footrest de Bakker Elkhuizen, un exemple d’efficacité, de robustesse et de qualité

    Comme tout matériel ergonomique, nous vous recommandons fortement de tester les repose-pieds avant de valider leur achat. Si ce n’est pas possible, vérifiez les conditions de retour si le produit ne vous apporte pas la satisfaction et le confort attendus.

    Bien dans mon travail
    Un ergonome voulait apporter un peu de réconfort dans ce monde de brutes. Il a donc choisi de partager des idées pour mieux vivre son travail. Quel naïf.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Recevez notre newsletter

    Articles populaires

    [Critique] Votre temps est infini, de Fabien Olicard

    Si vous attendez une liste généraliste de techniques de productivité, vous les aurez. Mais vous aurez surtout un vrai message, porté par un homme intelligent et sincèrement porté vers le partage de son expérience.

    Test de la souris Handshoe Mouse

    Difficile de se repérer sur le marché des souris verticales, tant les modèles se multiplient ces dernières années. La course à l'innovation amène certains...

    Interview: bien vivre ensemble au travail

    Nous sommes ravis d'inaugurer une nouvelle forme d'article : nous interviewons l'association Entreprise et Convivialité pour partager son expérience du bien vivre ensemble au...

    Comment travailler sur un ordinateur portable

    Travailler avec un ordinateur portable est une logique que beaucoup d'entre nous adoptent pour sa flexibilité. Moins encombrant qu'un ordinateur de bureau et plus...

    La pause café avec Marie-Noéline Viguié et Stéphanie Bacquere, hackeuses corporate

    Bien vivre son travail, c'est aussi s'inspirer des autres. Donner la parole aux personnes innovantes permet de s'enrichir de l'expérience d'autrui. C'est notre ambition...
    Partagez avec un ami