Des réunions debout pour gagner en efficacité

Les pratiques évoluent ma bonne dame! Mais s’il y en a une qui se développe et qui le mérite, c’est bien les réunions debout. Étonnant n’est-ce pas? Ne le niez pas, on vous a vus plisser le front. Pourtant les réunions debout ont des tonnes d’avantages qu’on va vous exposer.

Les avantages

Ne pas rester assis trop longtemps et varier les sollicitations de l’organisme sont des conseils basiques de prévention. Se réunir debout permet cette alternance. Les réunions sont plus courtes car la station debout induit de prendre des décisions plus rapidement ou de limiter les digressions. C’est aussi une façon plus conviviale et détendue d’accueillir vos collaborateurs, moins impressionnés par le côté formel d’une table de réunion traditionnelle.

Dans quelles situations

Ces tables sont efficaces pour toutes les situations qui ne demandent pas plus de 15-30 minutes: points d’équipe, bilans ponctuels, synthèses d’avancement, sujets courts… C’est possible de compléter l’aménagement par des sièges hauts si les réunions sont plus longues: vos interlocuteurs pourront choisir d’eux-même la posture qu’ils préfèrent et alterner selon leur confort.

En théorie pourquoi pas, mais en pratique?

Chez “Bien dans mon travail”, on ne parle que des sujets qu’on connait. L’auteur de ces lignes possède une table de réunion haute dans son bureau (ha ha, ça vous en bouche un coin hein?). Et bien depuis qu’on a ce genre de mobilier, on vous garantit que ça a changé notre quotidien et notre rapport avec nos collaborateurs. Au début ça a été du 50-50: la moitié de l’équipe a trouvé le concept génial alors que l’autre ne comprenait pas l’utilité. Les réserves naturelles ont rapidement fait place à une habitude spontanée et appréciée: la table est devenu un lieu d’échanges. Et pour les réunions plus longues, les salles de réunion traditionnelles prennent le relais.

Lire aussi :  Génération Y, un concept erroné

Photo par Steelcase, pour leur mobilier ScapeSeries

Ecrit par un ergonome incognito

Un ergonome voulait apporter un peu de réconfort dans ce monde de brutes. Il a donc choisi de partager des idées pour mieux vivre son travail. Quel naïf.