Se protéger du froid au travail

De nombreux salariés dépendent des variations climatiques, et donc du froid. Les secteurs travaillant en extérieur sont touchés, mais aussi les bâtiments mal isolés, hangars ou ateliers avec des quais de livraison. La solution contre le froid: se couvrir davantage! Hop l’article est fini, je vais aller me faire un café pour me réchauffer.

Dans les bureaux

Les vêtements les plus chauds ne répondent pas toujours à la dictature de l’apparence en entreprise. Malheureusement, être en débardeur en hiver en poussant le chauffage à 27° est le meilleur moyen d’avoir un choc thermique et d’attraper froid.

La température des bureaux partagés est un sujet de désaccord récurrent: laissez la température à 21-23° pour répondre au confort de la plupart des gens et habillez-vous en conséquence. Les réglages des systèmes de chauffage peuvent être ésotériques, jeter un œil sur le mode d’emploi ne peut pas faire de mal (au pire demandez aux services généraux). Si le chauffage des bâtiments est centralisé ou peu satisfaisant, les vêtements sont alors votre principale marge de manœuvre. Certains des conseils qui vont suivre peuvent aussi vous inspirer.

Les vêtements pour les travailleurs en extérieur

Le froid favorise la contraction musculaire, et par ce biais, l’apparition de Troubles Musculo-Squelettiques. Les vêtements chauds doivent être fournis par l’employeur: veste, polaire, gants, bottes, bonnets…

Lire aussi :  Les (vrais) effets du café

Certaines entreprises mettent à disposition des salariés des vêtements de mauvaise qualité, et à part mobiliser le CHSCT ou le médecin du travail, vous pouvez attendre de longues semaines si l’employeur refuse d’engager des coûts supplémentaires. N’attendez pas d’être malade, une chaîne de magasin de sport grand public propose des vêtements contre le froid efficaces et pas chers.

Le choix des gants doit bénéficier de toute l’attention conjointe de votre employeur et vous-même, au risque de limiter votre sensation de toucher ou de l’inconfort, jusqu’à provoquer des accidents du travail. Méfiez-vous des écharpes si vous travaillez sur des machines, et préférez plutôt des vestes hautes.

Superposer plusieurs couches de vêtements est plus efficace pour maintenir la chaleur qu’une seule couche épaisse (comme un pull). Un t-shirt technique, une polaire et une veste devraient suffire pour vous protéger efficacement dans la plupart des situations non extrêmes.

Prévenir les ateliers contre le froid

Des rideaux d’air peuvent être placés au dessus des ouvertures vers l’extérieur, pour couper les courants d’air et l’entrée du froid. Les radiateurs et les panneaux (électriques, fioul, gaz, air soufflé…) suspendus permettent une chauffe importante du local. Il faut alors être vigilant sur la diffusion homogène de la chaleur produite. Certains systèmes se diffusent peu et sur un faible rayon: un chauffage mobile peut compléter l’installation.

Lire aussi :  Bien choisir ses chaussures de sécurité

Dans les périodes de froid important (en dessous de 5 degrés), des pauses plus fréquentes devraient être permises pour que les salariés aillent se réchauffer. Les salles de pause doivent bénéficier d’un système de chauffage, mais sans surchauffer non plus. Des boissons chaudes permettent de se réhydrater, sans alcool.

Photo par Corey Templeton

Ecrit par un ergonome incognito

Un ergonome voulait apporter un peu de réconfort dans ce monde de brutes. Il a donc choisi de partager des idées pour mieux vivre son travail. Quel naïf.