Si vous ne savez pas quelle décision prendre, demandez conseil à Churchill (ou qui vous voulez)

A situation exceptionnelle, décision exceptionnelle. C’est vrai qu’on ne sait pas toujours vers qui se tourner pour régler un problème corsé. Certes, notre entourage peut nous donner des pistes. Avoir un regard externe permet d’aborder les difficultés sous de nouvelles perspectives.

Et nous prenions encore plus de hauteur ? Comment une personnalité historique verrait-elle les choses ? Avouons que ça a de la gueule de se faire conseiller par Churchill. Ou par qui vous voulez d’ailleurs : choisissez Gandhi ou Martin Luther King si ça vous chante, ce modèle doit représenter un idéal que vous admirez. Et affrontez enfin ce foutu problème.

Des voix dans la tête

On suspecte Jeanne d’Arc d’avoir utilisé la même stratégie (même si ça s’est mal terminé pour elle). Nous passons de toute façon notre temps à se parler et encombrer notre esprit de babillages avec nous-même. Alors laissons cette voix épuisante faire place quelques instants à une personnalité inspirante.

Il suffit de connaitre un minimum la philosophie et la vie de votre modèle. Puis lancez le dialogue. Fermez les yeux et imprégnez-vous du style de votre interlocuteur : qu’a-t-il à vous répondre ?

Une personnalité en cohérence avec la situation

Si nous avons cité Churchill comme exemple, c’est qu’il nous semble intéressant au sein d’un monde du travail normé. Combatif, direct et bon orateur. La foule l’a accompagné quand aucune élite ne croyait en lui. Et son sens de l’humour n’est pour nous déplaire non plus. Des qualités qui ne conviennent pas à tout le monde mais qui peuvent se révéler utiles au travail.

Lire aussi :  Eloge de l'échec

Toutefois, toutes les situations ne requièrent pas ce caractère particulier. Churchill était bien pitoyable dans ses relations interpersonnelles. Il faudra alors sans doute vous tourner vers une personnalité plus adaptée, et ainsi de suite selon votre situation. Dans notre histoire, quelle figure a répondu de façon adaptée à votre problématique ? Vous n’avez que l’embarras du choix.

Le must : les faire parler ensemble

Pour faire monter la folie un cran au-dessus, il est carrément tentant de faire discuter ces personnalités entre elles. Tout devient possible : faites parler la reine d’Angleterre avec Napoléon (en plus ils ont le même âge) ou confrontez Bukowski avec Simone de Beauvoir. Ecoutez-les débattre pour vous inspirer de leurs arguments. Une excellente manière de peser toutes les options qui s’offrent à vous. Le seul problème : aucun d’eux ne pourra agir à votre place.

Ecrit par un ergonome incognito

Un ergonome voulait apporter un peu de réconfort dans ce monde de brutes. Il a donc choisi de partager des idées pour mieux vivre son travail. Quel naïf.